Image titre

BONNE NOUVELLE DE JÉSUS CHRIST

Un parcours catéchétique biblique pour les enfants en classe 3H (6-7 ans)

1. Pourquoi travailler des récits de l’Évangile en 1ère année primaire ?

Raconter Jésus aux enfants, leur faire découvrir sa personnalité, sa vie, sa mission à partir de la dynamique des évangiles nous a paru judicieux, afin qu’ils entrent petit à petit dans un savoir-vivre avec lui au quotidien.

Par l’itinéraire proposé, nous cherchons à leur offrir dès la classe 3H, les conditions de possibilité les plus adéquates afin que leur foi puisse se déployer et que les étapes inhérentes à leur maturité soient respectées.

Comme pour les années suivantes, le choix des textes a été guidé par le souci de faire le lien de manière inductive avec l’ensemble du Credo, avec les sacrements et en tenant compte de l’année liturgique.

2. Dans l’élan de la Nouvelle Évangélisation suscitée par l’Église

A la suite du Concile Vatican II, la constitution conciliaire Dei Verbum (1965) présente une nouvelle façon de considérer la Parole de Dieu qui retrouve une place privilégiée dans l’évangélisation, la catéchèse et la liturgie.

Dans l’exhortation apostolique Verbum Domini, Benoît XVI écrit : « La catéchèse doit s’imprégner et se pénétrer de la pensée, de l’esprit et des attitudes bibliques et évangéliques par un contact assidu avec les textes eux-mêmes. »

3. Pourquoi une catéchèse dite « biblique » ?

Souvent, les parcours de catéchèse sont organisés par thèmes, thèmes de la foi chrétienne ou de la vie relationnelle de l’enfant, en famille, à l’école etc. Le récit biblique vient corroborer des idées déjà formulées. Or l’enfant de cet âge ne raisonne pas en idées, mais en images.

« La foi des enfants est concrète et imagée tout comme leur pensée » (Piaget).

Si nous commençons par raconter un récit biblique, sans a priori, l’enfant, parce qu’il s’y projette, fera forcément des liens avec ce qu’il connaît et ce qu’il vit. Le récit lui permettra d’exprimer son expérience, à son niveau de parole, et non comme l’adulte l’attend.

4. Quelle pédagogie ce parcours de catéchèse met-il en œuvre ?

La pédagogie de ce parcours, s’inspire des travaux de Claude et Jacqueline Lagarde et de l’équipe Epheta. Ils ont découvert quels sont les différents niveaux de parole propres à chaque âge. Ceci induit que l’animateur doit accompagner la réflexion des enfants en tenant compte de ces différents niveaux de parole. (Le programme « Porte Parole » de Montpellier mis en œuvre en 4-5-6-P s’inspire de cette même base).

Cette pédagogie est appelée « catéchèse biblique symbolique », « symbolique » dans le sens de « qui lie l’homme à Dieu dans l’Alliance ».